Quels avantages pour le chauffage urbain?

Le chauffage par le réseau urbain comporte de nombreux avantages, car il permet de maintenir un niveau de confort à moindres frais tout en se déchargeant des charges immobilisées liés à l’entretien d’un bien immobilier. Nous allons voir comment fonctionne ce procédé et comment bien l’entretenir.

C’est quoi un chauffage urbain ?

Pour chauffer un ensemble de bâtiment, il existe une alternative aux gigantesques centrales ou même au chauffage individuel dans les appartements. En effet, le réseau de chaleur urbain se caractérise par une infrastructure de production et de distribution d’eau chaude ou de vapeur d’eau. Ce service alloue non seulement l’eau chaude sanitaire, mais aussi le chauffage collectif qui mutualise les besoins, ce qui amoindrit son coût d’entretien.  

En d’autres termes, le chauffage individuel sur une grande échelle apparait plus polluant et plus coûteux ce qui entraîne certains syndicats de propriété à réfléchir sur d’autres alternatives.

Comment fonctionne un chauffage collectif ?

Pour ce faire, un réseau de chaleur se compose : 

  • D’une ou de plusieurs unités de production de chaleur.
  • D’un réseau de canalisations primaire qui achemine la chaleur vers des sous-stations.
  • Des sous-stations d’échange installées à l’intérieur des bâtiments raccordés.
  • D’un réseau de canalisations secondaire qui distribue la chaleur sous forme d’eau chaude depuis les sous-stations vers les émetteurs des logements ou bureaux.  

Un réseau de chauffage urbain distribue, à l’échelle d’une ville ou d’une agglomération, habituellement gérée par une société spécialisée.

Le choix d’un réseau de chauffage urbain émane la plupart du temps des pouvoirs locaux, qui laisse le soin de la gestion à un syndicat spécialisé tel que CPCU chauffage comme à Paris. En quelques sortes, un réseau de chaleur centralise la montée en température sous la forme d’eau surchauffée ou de vapeur pour ensuite la distribuer au sein d’une installation sur plusieurs quartiers.

principe du chauffage urbain collectif selon CPCU

En général, la chaleur produite provient de centrales de chauffe par combustion de déchets ménagers, charbon, bois, farines animales, au gaz, voire au fioul. Toutefois, la rentabilisation du traitement des déchets motive les politiques de la ville à injecter cette source de chaleur dans le réseau de chauffage collectif.
En outre, ce réseau de chaleur urbaine se présente sous la forme de tuyaux isolés placés sous la chaussée publique sur plusieurs kilomètres et sous forme de circuits fermés.

Celle-ci est constituée d’une double canalisation :

  • L’une pour conduire le fluide vers les bâtiments (réseau aller)
  • L’autre pour le retour vers les centrales de production (réseau retour)

À cela, le réseau de chauffage urbain pénètre dans un immeuble au niveau d’un poste de raccordement situé dans un local appelé « sous-station ».
Ensuite, le poste de raccordement assure le transfert d’énergie entre le réseau de chaleur (réseau primaire) et l’installation de chauffage de l’immeuble (réseau secondaire qui alimente chaque logement en chaleur et en eau chaude sanitaire).

Pourquoi opter pour un chauffage collectif ?

Chaque occupant peut profiter des bénéfices du chauffage collectif de la même manière qu’un chauffage central ce qui améliore le confort de chacun. Comme cet équipement évite l’achat et l’entretien d’un chauffe-eau, les propriétaires profitent davantage de place d’une part et d’une consommation quasi illimitée, car il n’existe pas de cycle de chauffe. De plus, la consommation électrique étant plus faible il n’est pas obligé d’opter pour le tarif de nuit ce qui entraîne un coût d’abonnement moins cher. Pour les syndicats, c’est aussi une charge administrative en moins à s’occuper, puisqu’ils délèguent totalement cet aspect pour se concentrer sur d’autres actions. Toutefois, le chauffage urbain comporte quelques inconvénients comme le coût non maîtrisé en cas de désaccord avec le service d’eau chaude. À cela, l’immeuble confit une certaine dépendance sur ce sujet et ne peut opter pour un autre service.